12 janvier 2008

Le vin du Tsar Nicolas II

Posté par Paul dans la catégorie : le verre et la casserole .

Aïe, voici une chronique qui va être taxée par certains de publicité à peine déguisée. Tant pis, le mouvement « Slow food », dont je vous reparlerai bientôt, m’a convaincu qu’il fallait agir pour la défense des produits de terroir, et puis, le vin de Thezac Perricard, appelé « Vin du Tsar » pour les raisons que je vais vous expliquer, ça fait une vingtaine d’années que nous l’avons découvert, Caly et moi, au hasard de nos périgrinations dans le Sud-Ouest. La coopérative qui produit le « Vin du Tsar » se situe dans la vallée du Lot, ou plus exactement sur un plateau type « causse » qui domine la vallée, pas très loin de Cahors, mais hors du territoire de cette célébrissime appellation.

armand-fallieres.jpg Le vignoble de Thezac est un vignoble ancien. Fin XIXème, début XXème, il produit déjà un vin rouge réputé qui s’exporte un peu partout, au gré des voyages des personnalités natives de la région. Parmi ces personnalités, le président de la République Armand Fallières, originaire du Lot et Garonne, occupa le palais de l’Elysée de 1906 à 1913. Fin gastronome et ardent défenseur des produits de son terroir, il ne manquait pas de faire déguster le vin de Thézac, auquel il vouait une admiration particulière, à tous ses illustres visiteurs. L’un d’entre eux, le Tsar Nicolas II, grand ami de la France, fut séduit par l’appellation et en commanda quelques milliers de bouteilles pour ses caves. La commande marqua les esprits locaux à l’époque, non seulement par l’éloignement de sa destination, mais surtout par son importance : une bonne partie de la production de ce petit vignoble était absorbée ainsi !

Le phylloxera eut raison du vignoble comme dans beaucoup d’autres régions françaises. La guerre de 14 arriva ensuite et provoqua le dépeuplement des campagnes. Le vignoble de Thezac fut laissé en grande partie à l’abandon. Il a été relancé il y a une trentaine d’années et une coopérative agricole de producteurs s’est créée pour commercialiser la production du vin. Celui-ci ne bénéficie pas d’une Appellation Contrôlée mais simplement de la dénomination « Vin de Pays », ce qui a un effet plutôt favorable sur le prix moyen des bouteilles. La coopérative a décidé d’axer sa campagne de promotion sur cette histoire d’exportation record, bien que le vin n’ait, à mon avis, plus grand rapport avec le cru d’origine ! Mais l’histoire est amusante. Depuis vingt ans, le catalogue s’est élargi et la coopérative décline son produit sous plusieurs étiquettes, selon le terroir d’origine et la méthode de vinification. L’entrée de gamme, le « Vin du Tsar Tradition », est agréable au palais et la bouteille coûte moins de 4 euro. Ma préférence va à la cuvée intermédiaire, « le bouquet », qui me paraît avoir le meilleur rapport qualité-prix.

vindutsar1.jpg Le « vin du Tsar » est un vin qui a du corps et son bouquet n’apparaît pas immédiatement en bouche. Il est préférable de déboucher les bouteilles quelques heures avant le repas ou, mieux, de le carafer, afin que l’oxygénation favorise le développement des arômes. Il accompagne facilement des plats relevés, gibier, charcuterie ou fromage. Il existe un rosé, baptisé « rosé des pierres », qui présente moins d’intérêt à mes yeux que le rouge. Il est généralement possible d’acheter la vinification en cours (après vendanges) en souscription. Vous pouvez trouver toutes les infos nécessaires sur le site de la coopérative de Thezac Perricard.

La question à laquelle je ne répondrai pas aujourd’hui dans cette chronique est : « combien de bouteilles de ce vin restait-il dans les caves du Tsar à St Pétersbourg en Octobre 1917 ? » (question rouge pour le « jeu des mille euros »). Par contre je répondrai à celle-ci : « Combien de bouteilles Léon avait-il bues lorsqu’il décida d’écraser la révolte des marins de Kronstadt en février 1921 ? » (réservé comme question subsidiaire pour « questions pour un champion »). A mon avis, il y a belle lurette qu’il n’y en avait plus. C’est quand il était bourré que Léon prenait ses décisions les plus intelligentes…

Leave a Reply

 

Parcourir

Calendrier

juillet 2022
L M M J V S D
« Juin    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Catégories :

Liens

Droits de reproduction :

La reproduction de certaines chroniques ainsi que d'une partie des photos publiées sur ce blog est en principe permise sous réserve d'en demander l'autorisation préalable à (ou aux) auteur(s). Vous respecterez ainsi non seulement le code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957) mais également le travail de documentation et de rédaction effectué pour mettre au point chaque article.

Vous pouvez contacter la rédaction en écrivant à