1 janvier 2021

Gnafron vous présente ses meilleurs vœux pour 2021

Posté par Paul dans la catégorie : au jour le jour... .

Méditez, agitez-vous comme il vous sied, mais attention, le bâton du gendarme se rapproche chaque jour un peu plus !

 Bien entendu, les souhaits formulés par Gnafron n’engagent aucunement personne et surtout pas le tenancier de ce blog ! On n’a de certitudes que sur l’année écoulée. En l’occurrence, 2020 a été le théâtre d’événements bien dérangeants – la pandémie sinistrement connue n’étant pas le plus inquiétant. Alors quid de 2021, le dynamisme du mouvement social nous le dira. Ainsi qu’en témoigne l’histoire populaire de notre pays et de bien d’autres, l’histoire s’écrit dans les luttes et les mobilisations, non seulement ouvrières, mais, de manière plus large, citoyennes : dans les usines, dans la rue, dans les occupations, dans les gestes quotidiens d’insoumission et de désobéissance civile. Nombre de celles-ci sont occultées par les médias dominants. Depuis un siècle la finance internationale a bien compris quels étaient les enjeux de son maintien au pouvoir : obtenir le contrôle de toutes les sources d’information importantes et déverser des flots de platitudes et de mensonges pour endormir les rêves légitimes d’espérer un monde meilleur.

Nos dirigeants savent les menaces qui pèsent sur leur avenir et au fil des mois, prenant prétexte de multiples éléments d’actualité, les mesures liberticides se sont multipliées. Les mercenaires de la haute finance font bien le travail pour lequel ils ont été promus. Ne nous y trompons pas, l’épouvantail de la droite extrême au pouvoir ne doit pas nous masquer les nombreuses passerelles qui lui sont offertes par l’équipe dirigeante en place. L’horizon est de plus en plus masqué par les casques, les matraques, les drones, les interdictions de ceci ou de cela… Mais, comme le disait Pablo Neruda : «Ils pourront couper toutes les fleurs, ils n’empêcheront pas la venue du printemps.» N’en déplaise à ceux qui ne rêvent que de murailles et de prisons.

 Alors, bon vent à vous toutes et à vous tous. Portez-vous bien et protégez-vous. Même promulguées par des imbéciles cyniques, les règles sanitaires ne sont pas forcément nocives. J’espère vous écrire plus souvent, par le biais de ce blog, que je ne l’ai fait en 2020. Mais là aussi, les vœux que je formule sont aléatoires car j’ai parfois le sentiment de jouer de l’accordéon au milieu d’un embouteillage de SUV ; le découragement me guette parfois au coin du bois, mais bon… Tout cela me fait penser à la chanson « La Révolte de Pétignat » interprétée par Serge Kerval : «S’il faut vous dire comme on menait, le paysan et l’ouvrier, eh bien mettez-vous tous à boire, je vous raconterai son histoire…»

Amitiés libertaires en tout cas.

Sources : image 1 – Par Tusco — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=27099553 –

 

2 Comments so far...

Zoë Lucider Says:

1 janvier 2021 at 19:57.

Pas de découragement cher Paul – même si on ne peut ignorer toutes les raisons qui le suscitent – mais il nous faut des fenêtres comme ce blog pour voir plus loin que l’horizon minable qu’on nous propose. Prenez soin de vous comme on dit ces derniers temps à très juste raison et continuez comme vous le faites, sans peur et sans reproche

Anne-Marie Says:

2 janvier 2021 at 13:39.

2021, j’écris ton nom LIBERTE.
Il nous faut cultiver la liberté comme une des valeurs maîtresses de notre société et en être l’une ou l’un de ses acteurs.

« Aux yeux de quiconque a lu l’histoire, la désobéissance est la vertu originelle de l’homme.
La désobéissance a permis le progrès. La désobéissance et la rébellion. » (Oscar Wilde)

« Il nous faut arracher la joie aux jours qui filent. » (Vladimir Maïakovski)

Leave a Reply

 

Parcourir

Calendrier

juin 2021
L M M J V S D
« Jan    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Catégories :

Liens

Droits de reproduction :

La reproduction de certaines chroniques ainsi que d'une partie des photos publiées sur ce blog est en principe permise sous réserve d'en demander l'autorisation préalable à (ou aux) auteur(s). Vous respecterez ainsi non seulement le code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957) mais également le travail de documentation et de rédaction effectué pour mettre au point chaque article.

Vous pouvez contacter la rédaction en écrivant à