12 août 2020

Tout va très bien, Madame la … (au choix !)

Posté par Paul dans la catégorie : Humeur du jour; philosophie à deux balles .

 Covid, canicule, dengue, incendies… Notre humanité bien innocente est agressée de toute part ! Quelle injustice ! D’autant que promis, juré, si je mens Macron va en enfer… On a tout compris depuis quelques mois : tous nos dirigeants ont viré écolos, révolutionnaires, bouddhistes et ont installé les bouquins du gentil Pierre Rahbi sur leur table de nuit, juste en dessous du portrait de la gentille Greta et du gentil petit Nicolas (celui qui s’était égaré au gouvernement après avoir tiré un mauvais tarot sur le site de Boursorama). On l’a dit et redit, promis et béni : rien ne sera plus jamais comme avant. Comme l’a si bien fait remarquer Ruffin dans l’une de ses dernières vidéos, on a recommencé à faire des exonérations de charges aux entreprises les plus polluantes, mais ce sont les exonérations d’après, pas celles d’avant. C’est une différence colossale… Excellente vidéo qui m’a bien fait rigoler par ailleurs. Grâce aux divers avantages fiscaux, ces sociétés de bienfaisance pourront renforcer leur staff des ressources humaines afin de dresser les listes complètes des futurs licenciés. Les gros actionnaires pourront créer des emplois de substitution : pour porter les lourdes mallettes de biftons en Suisse ou aux Marquises, il faut de gros bras musclés. Quoique, mon bon monsieur, tout cela est de plus en plus virtuel. Je suis l’un des derniers à cacher un billet de dix euros dans le tiroir de mes chaussettes. (*)

 Revenons à des considérations sérieuses et de haut niveau. Je vous dois bien ça. Alors voilà comment je vois la situation…
Si la Nature était un rien intelligente, elle aurait pu faire un geste en arrêtant de dévaster la banquise, de faire monter mes salades et de cramer la Sibérie (lieu où j’envisageais d’aller me rafraîchir le fondement, avant que je prenne conscience du côté profondément égoïste et nuisible des déplacements en avion). Elle aurait pu aussi marquer une pause dans la pandémie et rapatrier chauves souris et pangolins dans les quelques branches d’arbre que laissent encore en paix les planteurs de palmiers en Indonésie. Tant qu’à faire cette Nature bordélique aurait pu aussi laisser un peu plus d’eau dans la nappe d’eau qui alimente ma source. Vu l’état des précipitations, nous avons été obligé d’enlever le doseur de la bouteille de pastis pour le placer sur la carafe d’eau… Nature ingrate face à l’immense générosité de l’homo sapiens qui se décide enfin à en reconnaître l’existence. La preuve, selon une étude récente des sociétés autoroutières (bien placées dans le hit-parade des promoteurs du développement du râble – de lapin) près des deux-tiers des automobilistes ne jettent plus leurs ordures par les fenêtres. Je regrette que cette information ait été présentée de manière négative par les médias assoiffés de marronniers : dire « qu’un tiers des automobilistes jettent leur merde par la fenêtre » c’est profondément négatif. De même, si une rave party attire une dizaine de milliers de fêtards dans le parc naturel des Cévennes, ce n’est pas pour écouter de la musique, mais pour communier avec les arbres de la forêt cévenole.

 Bref, il va falloir construire le monde de demain, celui qu’on appelle pompeusement « le monde d’après » sans l’aide ni la compassion de la Nature. L’homme seul face à l’âpreté de l’existence. Le pire c’est que plus on ne fait aucun effort, et moins la situation s’améliore… Vous voyez où je veux en venir ! Trêve de persiflage. Je reconnais me comporter comme un mauvais écolo, puisque c’est clair – Croncron l’a dit – il y a une bonne écologie, support du CAC 40 et de la déforestation raisonnée, et une mauvaise, irresponsable, qui ne veut rien qu’à nous punir et à nous rendre malheureux. La seule chose que la chaleur estivale a réussi à différer c’est la méga crise économique qui va tomber sur le coin de la gueule de ceux qui croyaient qu’on allait changer d’orientation et repartir dans la bonne direction : celle d’une meilleure répartition du travail, de l’argent et du bonheur. En 2008 on aurait bien voulu, mais on n’a pas pu, à cause de la CRISE. Ce n’était pas possible de laisser tout le monde dans le train du progrès (comme ils disent) alors Dieu (ou plutôt les dieux puisqu’ils sont plusieurs – tous plus amour les uns que les autres) a choisi la minuscule cohorte que l’on pouvait laisser s’empiffrer à volonté. Eh bien, je crains qu’en 2020, malgré les gesticulations des mauvais écologistes, il ne soit pas possible d’améliorer les conditions de travail des gens les plus utiles et souvent les plus précaires aussi. Ce n’est pas de la mauvaiseté de la part des habitués du forum de Davos, c’est à cause du pangolin, ouin ouin. Heureusement que comme pour les gueules cassées de 14/18 il reste les médailles en carton pâte, les défilés et les remerciements des zofficiels-les-larmes-aux-yeux. Devront s’en contenter.

 Bref citoyens conscients (et amis lecteurs de ce blog ainsi que de quelques autres – c’est la même chose), il n’y a plus à tergiverser ! Va falloir prendre notre futur en mains, sans attendre l’aide du Pangolin, de la ministre de l’écologie ou du rabbin du coin. Ce que nous ne sauverons pas avec nos petites mains, les acquis que nous ne réussirons pas à protéger en gueulant « au voleur », c’est clair, ce n’est pas demain qu’on pourra les retrouver d’occasion chez Emmaüs. Comme on disait en 68 : « nous voulons tout et tout de suite ! » et surtout plus de vaines attentes, de débats stériles et de pinaillages idéologiques. Je veux, je prends, je fais et, surtout, pas tout seul ! Comme le fait si bien remarquer Murray Bookchin dans ses ouvrages majeurs : l’écologie ce n’est pas se contempler le nombril après l’avoir badigeonné d’essence de Niaouli. L’écologie elle est sociale, politique, libertaire même, sinon elle n’est rien. Euh, en fait, je ne crois pas qu’il ait dit ça comme ça. Et puis, je n’ai rien contre l’essence de Niaouli !

Notes : (*) Au cas où un con malintentionné envisagerait de faire avec mes chaussettes comme avec ma tondeuse, ceci est une cake niouse exclusive

 

Leave a Reply

 

Parcourir

Calendrier

septembre 2020
L M M J V S D
« Août    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Catégories :

Liens

Droits de reproduction :

La reproduction de certaines chroniques ainsi que d'une partie des photos publiées sur ce blog est en principe permise sous réserve d'en demander l'autorisation préalable à (ou aux) auteur(s). Vous respecterez ainsi non seulement le code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957) mais également le travail de documentation et de rédaction effectué pour mettre au point chaque article.

Vous pouvez contacter la rédaction en écrivant à