23 juin 2008

C’est lundi sapristi ! 33° dans la sacristie…

Posté par Paul dans la catégorie : Boîte à Tout .

C’est parti pour une série de jeux de mots laids et de bulles vaseuses. Cerveaux sensibles ou chagrins s’abstenir ! Si vous aimez, comme moi, « tripatouiller » les mots, n’hésitez pas, continuez, les commentaires sont là pour ça !

Ça commence fort, par exemple une colle : savez vous ce que c’est qu’un cruciferbiste ? C’est quelqu’un qui mange deux fois des crucifères dans le même repas ; par exemple des radis et du chou. Vous allez pouvoir faire le malin à la cantine. Vous voyez, je vous avais dit que ça allait être calamiteux

Pendant que les Italiens se font emberlusconifiter (terme savant pour dire se faire avoir), les Irlandais eux se font traiter de « Béni non-non ». Je leur souhaite d’aller consulter un Géhontologue, un psychologue spécialisé dans l’étude du sentiment de culpabilité.

« Bing la dèche ! » est une expression couramment utilisée par les chômeurs, les retraités ou les mal-salariés, surtout en fin de mois (en ce qui concerne la « fin de mois », voir Coluche pour définition).

Histoire de vous en mettre plein les oreilles, « dix tyrans biques » est le titre d’un conte qui relate l’histoire d’une dizaine de boucs. Il fait partie d’un recueil d’histoires grecques à rebondissements qui est intitulé la « Saga Memnon« .

Du côté des mots d’usage courant, le Larousse vient d’ajouter l’Halaitement, une sorte d’essoufflement qui se produit lorsqu’on donne le sein en faisant son jogging. Quant au Petit Robert il contient maintenant le mot composé « contre-adduction » qui désigne le sabotage d’une conduite d’eau courante. Moi je vous propose une autre définition pour « entoureloupette » : il s’agit d’une écharpe pour une petite fille de loup. C’est mignon non ?

Quand un homme politique lève la patte avant d’aboyer, on peut le qualifier de « polipetichien« . Le terme de « feu » servait autrefois à désigner une famille, un foyer. Celui qui sépare une famille en expulsant l’un de ses membres est donc un « briseur de feu » (avec la photo ça vous aiderait peut-être ?) Ce genre de bonhomme quand il se trouve le long d’un quai avec un représentant de la loi, tout ce qu’il trouve à dire c’est « Embarque Kader ! » De la peur de l’étranger à la crainte des extra-terrestres, la mutant psychose, il n’y a qu’un pas. Il est vite franchi.

Et l’oppodeldoch, vous savez ce que c’est ? Ce mot-là existe vraiment dans notre bonne vieille langue académique et ce n’est pas un « appeau à belledoche »… Si vous voulez connaître la réponse, faites comme moi, feuilletez le dictionnaire ! Vous découvrirez ainsi le sens du mot Kamala, qui n’est pas du tout, mais alors pas du tout une abréviation de « camarade syndical ». La langue française… une merveille !

Voilà c’est tout… Il fallait oser… La « feuille charbinoise » l’a fait… Il n’y a pas que la météo qui pète les plombs !

4 Comments so far...

Ta femme Says:

23 juin 2008 at 15:50.

Les brahmanes tombent.

Mais que fait l’appeau lisse ?

Grhum Says:

23 juin 2008 at 23:03.

Tout ça, ce sont des jeux de mots laids pour gens bêtes !!!

fred Says:

24 juin 2008 at 11:19.

Et Mme Shariff n’accepte de bises que de Omar !

Lavande Says:

25 juin 2008 at 12:01.

Hou la la! C’est mou du genou tout ça. J’en attendais plus d’une compétition de mots laids! la température monte mais les cerveaux lents peinent à prendre de l’altitude: des auteurs sans hauteur en somme.
C’était une petite con(mais pas trop quand même) tribu Chion.

Leave a Reply

 

Parcourir

Calendrier

juillet 2022
L M M J V S D
« Juin    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Catégories :

Liens

Droits de reproduction :

La reproduction de certaines chroniques ainsi que d'une partie des photos publiées sur ce blog est en principe permise sous réserve d'en demander l'autorisation préalable à (ou aux) auteur(s). Vous respecterez ainsi non seulement le code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957) mais également le travail de documentation et de rédaction effectué pour mettre au point chaque article.

Vous pouvez contacter la rédaction en écrivant à