22 octobre 2008

La vie palpitante de Darc Vados alias Super XD

Posté par Paul dans la catégorie : les histoires d'Oncle Paul; Sur l'école .

Oyez braves gens le récit palpitant de la vie d’un super héros ! A l’origine, comme dans bien des histoires, il y eut un magnifique petit bébé rose, joufflu, un rien râleur quand il n’était pas repu. Ce bébé grandit et entra un jour à l’école communale de son petit village. Il y passa quelques années heureuses, comme la majorité de ses petits camarades : issu d’une bonne famille et possédant très tôt les éléments d’une culture qui garantissent une bonne trajectoire scolaire, il progressa sans encombre jusqu’à la soutenance d’une thèse de doctorat sur Ovide à la faculté des sciences humaines de Reims. Certains de ses agiographes disent même qu’il était si brillant que les éléments essentiels de cette thèse avaient été rédigés à l’époque de sa Communion Solennelle. En tout cas, très jeune, il lisait déjà Mérimée dans le texte et s’endormait en écoutant la prose de Tacite. Tout cela à l’âge où d’autres enfants de son âge se vautraient dans la lecture de « Oui-Oui » ou de « Tintin et Milou ».

Il y eut quand même quelques ombres dans le tableau idyllique de cette belle jeunesse. La toute première est la prophétie terrible que prononça la fée Clochette, passant un jour devant le berceau du charmant nourrisson : « Super XD, ta vie commence dans la lumière, mais un jour, ta destinée te conduira à te mettre au service du côté sombre de la Force ». Les parents de XD, n’ayant jamais visionné Star Wars, ne comprirent absolument rien à cette assertion, mais, comme ils étaient bons croyants, ils firent quand même exorciser leur fils, car on ne sait jamais. La fée n’avait pas précisé quand cette malédiction s’accomplirait et ses propos ténébreux tombèrent dans l’oubli. A l’école maternelle, le petit XD eut quelques misères avec ses premières maîtresses (d’école) car, comme beaucoup d’enfants précoces, s’il maîtrisait quelques rudiments de latin et de grec ancien, il n’était pas totalement « propre ». Il fallait le changer plusieurs fois par jour, et comme ils étaient plusieurs dans son cas, les institutrices perdirent patience à plusieurs reprises sans toutefois exercer la moindre brimade ni la moindre vexation à l’égard de leur petit protégé. Il faut dire qu’à part ce problème mineur, le jeune garçon était adorable. Il était déjà un ardent défenseur du « libéralisme » et, grâce à une certaine dextérité manuelle et surtout à un talent d’éloquence incomparable, il rentrait à la maison avec d’énormes sacs de billes acquises au détriment de ses petits camarades. Les adultes, admiratifs, commentaient parfois son tableau de chasse en émettant, eux aussi, quelques pronostics : « il devrait faire carrière dans l’économie ou dans la politique ce petit ! »

Un autre incident devait marquer celui que tous ses compagnons appelaient dorénavant Super XD. Pendant sa dernière année d’école primaire, il eut comme enseignante une lointaine cousine de Jean Jaurès, ce « malfrat socialiste » comme l’avaient baptisé certains de ses oncles et tantes. Il se trouve que cette personne ne témoigna pas tout le respect qu’elle aurait dû à son « premier de la classe » mais, qu’au contraire, elle s’acharna un peu sur lui en raison de la haine qu’elle portait au milieu social aisé dont il était issu. Cette militante communiste et primaire tint des propos déplacés, et il fallut l’intervention musclée de Monsieur Père, trésorier payeur général, pour qu’elle comprenne enfin son erreur. C’est à cette époque là que germa, dans le cœur de notre futur Darc Vados, la haine qu’il allait vouer, un peu plus tard dans sa vie, à l’école primaire et à tous les incapables qui y travaillaient. Mais nous n’en sommes pas encore là.

Après une recherche approfondie dans le fichier des Renseignements Généreux, nous ne trouvons nulle trace de Super XD parmi les militants de base de la LCR. On peut donc dire qu’à aucun moment notre Super Héros ne va vraiment faire de crise d’adolescence ; il va tout simplement se laisser entrainer sur la voie qui doit être naturellement la sienne… Parallèlement à la carrière professorale qu’il embrasse (pour mieux l’étouffer) dans les années 70, ses mauvaises fréquentations l’amènent à s’intéresser à la vie politique de sa région et de son pays et à rejoindre une formation en plein essor de la droite conservatrice. Au milieu des années 80, il est professeur en khâgne au Lycée Montaigne de Bordeaux. C’est au cours de ces années-là qu’il va acquérir l’expérience qui lui permettra de parler en connaisseur de l’Education Nationale dans les quartiers difficiles. Mais, assez rapidement, il va abandonner cette carrière « sociale » : son ascension politique est irrésistible et Super XD s’aperçoit alors qu’il va pouvoir – enfin – mettre en œuvre son plan secret de sabotage du service public d’Education… Peu à peu, au fil des postes qu’il occupe, il se rapproche de son but ultime : devenir commandeur des enseignants sous le nom de Darc Vados, et faire régner le désordre et la panique sur la planète dont il est devenu le chef suprême.

Certains de ses adversaires croient être débarrassés de lui lorsque notre super héros, qui n’a, jusqu’à ce moment là jamais rien échoué, est battu aux élections municipales à Périgueux en 2008. Il ne s’agit là que d’un « incident de parcours » pour Darc Vados, car, vous l’avez compris, la Dordogne n’est pas le champ où il compte mener ses sombres expériences. Ce département n’est qu’un point d’appui pour ses ambitions et un point de repli stratégique au cas où la formation politique dans laquelle il s’épanouit connaîtrait quelques revers de fortune. De 2002 à 2004, il agit dans l’ombre d’un autre personnage de légende, le célèbre Spider Ferryman (ne surtout pas confondre avec Luc Skywalker bien sûr). Mais la coexistence entre ces deux héros est difficile, et pendant un temps assez bref, Darc Vados préfère se retirer et donner le change en s’occupant de la francophonie, pendant que Ferryman focalise la haine des enseignants sur sa personne et épuise leurs syndicats sur quelques luttes anecdotiques. Il lui faut attendre mai 2007 pour que son heure de gloire sonne enfin. Le maître des Forces Obscures le nomme Grand Commandeur de l’ordre du Mammouth. Habile diplomate, doué d’une certaine éloquence, redoutablement efficace, il est l’homme que les forces de droite attendaient pour s’attaquer de façon radicale à l’une des institutions qu’elles ont toujours eu en horreur : l’école primaire laïque et républicaine. Sans plus attendre, Darc Vados se mit donc à l’ouvrage et, en à peine plus d’une année, il causa des ravages considérables, et régla du même coup ses comptes avec l’école maternelle (rappelez-vous, une sombre histoire de couches), et avec les derniers descendants de Jaurès qui hantaient encore les couloirs de son enfance…

Dans une seconde partie, publiée prochainement, nous étudierons le conflit entre les forces obscures et les défenseurs (bien maladroits) de la Lumière… Nous examinerons un peu plus en détail les différentes manœuvres exécutées par les deux camps et l’attaque en règle contre la pédagogie menée par Darc Vados. Nous ferons le point sur les forces en présence et nous verrons qu’au sein même du service public d’éducation, notre champion dispose d’alliés précieux…

NDLR : Bien entendu, cette chronique est publiée dans le cadre des « Histoires d’Oncle Paul ». Il s’agit donc d’une pure fiction, une œuvre d’imagination comme on dit. Toute ressemblance entre des personnages figurant dans ce récit et leurs homologues dans la réalité serait donc purement fortuite (remarque valable également pour la cravate).

2 Comments so far...

fred Says:

23 octobre 2008 at 10:42.

cher Grand ZIHOU, je te conseille d’aller regarder le plus grand exploit de DarK Vados ici : http://www.dailymotion.com/relevance/search/xavier%2BDARCOS/video/x5mfea_ministre-cancre-de-leducation-natio_fun
ça la fout quand même mal d’être infichu d’appliquer une règle de 3 pour un Ministre !

Paul Says:

23 octobre 2008 at 10:48.

Edifiant effectivement, je ne connaissais pas ! Merci… Bien entendu, ce n’est pas de lui que parle cette chronique, mais de Darc Vados, son frère jumeau brillantissime…

Leave a Reply

 

Parcourir

Calendrier

octobre 2018
L M M J V S D
« Juin    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Catégories :

Liens

Droits de reproduction :

La reproduction de certaines chroniques ainsi que d'une partie des photos publiées sur ce blog est en principe permise sous réserve d'en demander l'autorisation préalable à (ou aux) auteur(s). Vous respecterez ainsi non seulement le code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957) mais également le travail de documentation et de rédaction effectué pour mettre au point chaque article.

Vous pouvez contacter la rédaction en écrivant à