10 novembre 2014

Les sanglots longs du Bric à blog de novembre

Posté par Paul dans la catégorie : Bric à blog .

Le temps des hommages…

celine-et-julie-vont-en-bateau Vous vous souvenez, mes chers vieux et vieilles lecteurs et lectrices, du film « Celine et Julie vont en bateau » de Jacques Rivette ? Ce film m’avait profondément marqué à l’époque où j’étais encore jeune et fringant. Eh bien cela fait 40 ans qu’il est sorti en salle et LMSI (Les Mots Sont Importants) rend hommage, à sa façon, à cet événement cinématographique en publiant un texte de Julie Berto racontant dans quelles circonstances le film fut conçu, financé et tourné. C’est plaisant à lire.
Pas d’hommage ici au patron de Total. Les médias ont larmoyé de façon suffisamment indécente à ce sujet. Je pense que Sébastien Fontenelle a raison : nos medias zofficiels sont vraiment soudoyés (non pardon subventionnés) pour dégueuler la propagande libérale. Notez bien que c’est pas nouveau. Relire François Ruffin, Serge Halimi et consorts à ce sujet.

Par contre, on n’a guère parlé de l’anniversaire de la mort de Jean Marc Reiser. Du côté des vivants, des bien vivants même, laissez-moi en tout cas souhaiter un bon anniversaire à Vandana Shiva, ma conscrite !
Profitons aussi de ce chapitre des hommages pour signaler que votre bonne vieille « Feuille Charbinoise » souffle ses sept bougies dans quelques jours. 658 articles grosso modo ; ça me fatigue rien que d’y penser… L’un de mes lecteurs, avec lequel j’ai un lien de parenté proche, envisage très sérieusement de relooker la présentation du bazar… Le vert n’étant plus à la mode, il va falloir envisager un design un peu moins consensuel… En plus, dans l’Isère, il n’y a même pas de phare à l’horizon !

Le temps du carnage…

« Kobané victime du grand jeu turc« . J’ai découvert une très bonne analyse du jeu du chat et de la souris que le gouvernement turc mène en Syrie avec les Kurdes. C’est un article de Cyril Roussel sur le site Orient XXI. L’auteur démonte de façon limpide les mécanismes du jeu diplomatique aussi complexe que sordide qui se joue dans le conflit au Kurdistan syrien. Certains parlent du « double jeu » du Président Erdovan ; il n’y a pas vraiment de « double jeu » mais au contraire une stratégie bien claire qui vise à aider de manière active ou passive les combattants de Daesh à éliminer leurs adversaires kurdes. La population civile, prise en étau, a le choix entre la peste et le choléra… Je n’épilogue pas, je l’ai déjà fait dans un épitre précédent. Je ne voudrais pas que l’on pense que le rédacteur de ce « vieux » blog devient sénile.

zadpartout « Grands projets inutiles : ils se bâtissent à coup de grenades. Voici la carte des résistances« , un bon article de Vladimir Slonska-Malvaux, à lire sur Reporterre. Ce site s’est engagé de manière très active dans le soutien aux opposants au barrage du Testet, et a été parmi les premiers à dénoncer la violence provocatrice des forces de l’ordre présentes sur place. La suite, on la connait. Dans le hit-parade de ceux qui auraient mieux fait de fermer leur gueule plutôt que de l’ouvrir, les Solférinistes, comme disent certains potes, figurent en bonne place. La « gerbe d’honneur » comme on dit sur « Rezo » pour Carcenac le Président socialiste du Conseil Général du Tarn : « Mourir pour des idées c’est une chose, mais c’est quand même relativement stupide et bête. » Lui ne risque rien… ni d’avoir des idées intelligentes, ni de mourir pour les avoir respectées. Je pense qu’il voulait simplement faire mieux que le préfet de l’Isère de l’époque, souhaitant une « bonne prothèse » au manifestant anti-Malville qui s’était fait arracher la main par une grenade…

Votre compteur d’indignation n’est pas encore assez haut ? Il vous manque encore un brin de motivation pour tout envoyer balader ? Vous trouvez que j’exagère quand je dénonce la pourriture de cette société ? Eh bien, lisez donc cet article repris sur le site « Humeurs de Marissé ». Vous découvrirez les malheurs de Mamy Yvette qui organisait des lotos pour se distraire pendant les longues soirées que l’on passe en maison de retraite. On le savait déjà, mais ça n’empêche pas de le rappeler : mieux vaut s’appeler Jean-Claude Juncker qu’Yvette Bert lorsque l’on se place en situation d’indélicatesse vis à vis du fisc. Dans un cas, amende et prison, dans l’autre, promotion à l’échelle européenne. A dégueuler. La loi est la même pour tous ? Enfin… presque, tous sauf quelques uns, généralement ceux qui font la loi. Si vous voulez foutre le feu à une préfecture, mieux vaut en tout cas être encarté à la FNSEA plutôt qu’à la Confédération Paysanne…

Le temps du partage…

champ commun

chouette ambiance au « champ commun ». Bientôt une auberge ?

De plus en plus nombreuses sont les initiatives pour essayer de recréer un tissu social local. Le maintien du commerce de proximité, notamment quand celui-ci fait appel à certains principes de l’économie sociale, en fait partie. Beaucoup de projets reposent sur la levée de fonds publics par le biais d’appel à la solidarité. L’idée est relativement nouvelle (du moins son utilisation d’Internet et des sites spécialisés dans le crow funding (je pense que « levée de fonds » irait aussi bien). Il risque d’y avoir le même problème que pour la presse : le nombre de solliciteurs va croissant ; le nombre de donneurs est limité et progresse sans doute moins vite. Comme disait ma grand-mère helvète, les dunes de sable les plus hautes sont quand même constituées de grains de sable minuscules. « Utop’Lib » relève régulièrement les projets les plus intéressants, notamment sur « Ulule ». Je ne me risquerai pas à un inventaire, j’aurais trop peur de me planter en oubliant de lister certaines initiatives. Plus qu’un bric à blog, il faudrait au moins une chronique complète pour faire un état des lieux. Les gens qui ont envie de foutre en l’air le système inique qui nous étouffe peu à peu sont quand même nombreux. Ayant un faible pour les livres, je trouve sympa, entre autres, le projet de « la très petite librairie » à Clisson ou celui de « Champ commun » à Augan dans le Morbihan. Dans ce dernier cas, un lieu de rencontre existe déjà : il s’agit d’un ensemble comprenant une épicerie, un bar-café et une micro brasserie. L’objectif est ambitieux : créer une auberge qui fonctionne selon le même état d’esprit que les autres structures, à savoir, partage, convivialité, économie solidaire. Certes, ce n’est qu’une petite révolution locale, mais cela peut donner envie d’en faire une autre, plus conséquente !

plantes en reseau Vie sociale chez les humains, chez les animaux, chez les plantes aussi ! Il est bien des domaines dans lesquels nos connaissances ne sont encore qu’au stade du balbutiement. Le monde végétal, ses mécanismes de défense, de relation, d’entr’aide… en fait partie. Je vous propose de découvrir une petite partie de la face cachée de l’iceberg en lisant ce chouette article sur le site humanité et biodiversité : « Les plantes savent où elles ont mal« . Avez-vous déjà entendu parler de l’acide jasmonique ? Je vous laisse découvrir la solution à cette question. Je fais mienne en tout  cas la conclusion de l’auteur de l’article : « la vie est belle » ; encore faut-il savoir et pouvoir en profiter, ajouterai-je. Si ce domaine de la botanique et surtout de l’ethnobotanique vous intéresse, je ne saurais trop vous recommander – petit coup de pub au passage – l’excellentissime revue « La garance voyageuse »… Un grand moment de bonheur à la parution de chaque numéro, un événement qui ne se produit, malheureusement, qu’une fois par trimestre. Entretemps il faut relire les numéros anciens.

Le temps du désenfumage…

source image : choc-decroissance-vincent-cheynet

Medias dominants vendus aux lobbies et aux gouvernements. Certes… Medias dominants pratiquant l’enfumage à longueur de journée. Tout à fait… Alors quid du « désenfumage » : que lire, qui croire, où s’informer. Les pistes sont nombreuses et semblent se multiplier à l’heure actuelle. En plus des sources traditionnelles d’info alternative que j’essaie de répertorier dans la liste des liens permanents du blog (liste incomplète, j’en conviens, mais relativement éprouvée), de nouvelles pages web méritent d’être consultées. « Terrains de lutte« , site animé par un certain nombre de personnalités et d’organisations, propose chaque jour des infos et des réflexions intéressantes. On y retrouve côte à côte, des syndicalistes, des éditeurs, quelques organisations d’extrême gauche (style NPA ou Alternative Libertaire) ou des militants associatifs … On peut y lire les chroniques régulières de Jean Pierre Garnier, Alain Accardo, Gérard Noiriel… Un peu dans le même style, mais avec une orientation plus régionale, le site « Mille babords« , tribune pour les luttes en région PACA. Là aussi, les informations foisonnent, y compris un calendrier quotidien des réunions, des manifestations ou des animations, bien utile pour les militants. Ces sites ont le mérite de déborder le cadre dogmatique d’une seule organisation.

Le temps du grand brassage…

podemos-soria-espagne Une lueur d’optimisme ! Selon certains sondages, en Espagne, le nouveau parti « Podemos » serait en tête des intentions de vote ; pour la première fois en Europe un parti « anti-système » mènerait le jeu électoral. C’est à lire sur Wikistrike. Il paraît que cela donne des boutons à la Droite comme à la Gauche de l’autre côté des Pyrénées. Pour l’instant, exultent les supporters de ce mouvement, la seule stratégie qui a été trouvée pour contrer ces velléités d’outrepasser les règles du jeu démocratique usuel c’est de diaboliser les projets des alternatifs. Rien de nouveau de ce côté : cela a toujours été la méthode utilisée par les tenants du pouvoir (réels ou potentiels) pour contrer toute tentative de débordement et de retour aux sources. Attention car généralement cela fonctionne très bien ! Comme je suis méchant, j’ai hésité à classer cette information dans la rubrique « enfumage » : vous connaissez mon allergie aux mécanismes électoraux actuels que j’estime totalement pipés. Je crains que nos « indignés » ne sombrent avec le même Titanic que les écologistes devenus aussi verts que parlementaristes il y a quelques décennies. On voit où en est rendu ce parti à l’heure actuelle : carriérisme, élitisme, absence de rotation des mandats, dissolution des idées dans un jeu politicien de plus en plus trouble. Mais bon, je ne veux pas jouer l’anar cliché de service et j’accorde le bénéfice du doute aux responsables de Podemos.

 

 

Leave a Reply

 

Parcourir

Calendrier

mai 2022
L M M J V S D
« Mar    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Catégories :

Liens

Droits de reproduction :

La reproduction de certaines chroniques ainsi que d'une partie des photos publiées sur ce blog est en principe permise sous réserve d'en demander l'autorisation préalable à (ou aux) auteur(s). Vous respecterez ainsi non seulement le code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957) mais également le travail de documentation et de rédaction effectué pour mettre au point chaque article.

Vous pouvez contacter la rédaction en écrivant à