15 novembre 2015

Ils le disent mieux que moi…

Posté par Paul dans la catégorie : Auteurs invités, autres points de vue .

…et je partage leur point de vue

Non, la France n’est pas une terre de paix

by Yannis Youlountas · 14/11/2015

12004676_1518218128488809_4307279663790651490_n

La récup’ des logos et des slogans n’a jamais craint les pires contradictions.

NON, LA FRANCE N’EST PAS UNE TERRE DE PAIX

En Grèce, par exemple, la France incarne actuellement le dépeçage du bien commun massivement bradé aux entreprises bleu-blanc-rouge qui viennent récemment d’accompagner Hollande en terre conquise : Vinci, Total, SNCF, Suez, Veolia, Bouygues, Thales, Lagardère, Dassault… Sans oublier EDF qui saccage la Crète.

En Afrique, où le néo-colonialisme frappe depuis cinquante ans, c’est encore pire : l’exploitation contrôle, sous-paie, endette, affame et assassine.

Non, décidément, la France n’est pas une terre de paix.

Tous les jours, en Grèce, en Afrique et ailleurs, des enfants s’évanouissent ou meurent de faim, des pères se suicident, des mères se prostituent, des jeunes descendent dans des mines ou s’exilent sous les coups du néo-colonialisme. La capitalisme fait rage et agite le chiffon rouge des fascismes politiques et religieux pour nous faire croire que nous vivons dans la paix, la liberté, l’égalité et la fraternité.

Mais tout cela n’est qu’un leurre, une énième guéguerre entre nos ennemis dont nous sommes, comme toujours, les victimes, à Paris comme ailleurs. Tant que le pouvoir sera entre les mains de la mort qui nous gouverne, qu’elle soit barbue ou cravatée, nous serons de la chair à canon, à bombe, à kalachnikov, à famas, à grenade offensive, à flash-ball, à emploi précaire, à licenciement, à malbouffe, à télévision, à discipline, à sanction, à humiliation, à prison, à expulsion, à dette privée et publique…

Avec le plus grand culot, le capitalisme nous appelle, aujourd’hui, à l’unité à ses côtés, en se prévalant de la paix. Mais nous ne sommes pas en paix. Nous ne serons jamais en paix avec lui.

Nous ne serons en paix que débarrassés, bien sûr, des fascismes politiques et religieux qui nous menacent et nous assassinent, mais aussi du capitalisme qui a causé plus de morts que toutes les autres idéologies réunies.

Nous ne serons en paix que débarrassés de tous les pouvoirs qui se font la guerre et nous font la guerre.

Nous ne serons en paix qu’en prenant nos vies en mains.

 lien vers l’article et ses commentaires

Faut vivre…

Claude Guillon

L'homme au stylo entre les dents

Avec les larmes aux yeux

Avec une pensée pour ces humains assassinés, à Paris, à Ankara ou sur un marché africain, ces jeunes gens souvent, ces jeunes filles dont les sourires adorables fleurissent sur Twittter et nous transpercent le cœur

Avec mille pensées pour celles et ceux qui se tordent d’angoisse, déchiré(e)s entre l’espoir, si tenace, et la tentation de commencer un deuil sans cadavre

Parce qu’il n’est pas raisonnable de penser sérieusement à mourir quand les balles sifflent, même si cela aussi est une tentation, oh! combien excusable (ça n’est pas moi qui…)

Parce que c’est le meilleur moyen, pour l’heure, de faire la nique aux assassins, nos assassins…

… et de témoigner contre leurs concurrents, hommes d’État, idéologues du patronat, politiciens moisis, philosophes au rancard, tortionnaires à cravate ou à turban, violeurs en Syrie, théologiens hallucinés, nostalgiques du troisième Reich, fanatiques minables de tous les bords, en surdose permanente de refoulements et d’aigreurs

Parce qu’il est bon, parfois, d’être aussi — comme disait Balzac — de cette opposition qui s’appelle la vie.

 

Attentats de Paris : Contre leurs guerres, nos solidarités

Alternative Libertaire
« Suite à ces attentats, nous allons assister à un déchaînement sécuritaire entretenu par des forces politiques qui surfent sur les peurs pour nous monter les uns contre les autres. »

Une vague d’attentats meurtriers s’est déroulée la nuit dernière à Paris et à Saint-Denis.

L’État français mène des guerres dans plusieurs pays (Libye, Mali, Syrie…) depuis des années. Ces guerres ont aujourd’hui des répercussions sur le territoire français.

Nous sommes confronté-es à des attaques dont l’objectif est de semer la terreur et d’attiser les clivages au sein de la population. Alternative libertaire condamne ces attentats : tuer des gens au hasard dans la rue et frapper aveuglément dans le seul but de faire peur est abject.

Ces attaques sont l’œuvre d’un courant politique — le djihadisme salafiste — dont les premières victimes sont les populations civiles du Moyen-Orient et qui, au cours des derniers jours, a déjà frappé à Beyrouth. C’est ce même courant politique qui continue de mener la guerre contre les forces progressistes kurdes en Syrie.

Suite à ces attentats, nous allons assister à un déchaînement sécuritaire entretenu par des forces politiques qui surfent sur les peurs pour nous monter les uns contre les autres.

D’ores et déjà, les populations issues de l’immigration et la minorité musulmane de ce pays commencent à être visées par des déclarations politiques et sont exposées à des représailles aveugles.

Ce n’est pas un redoublement des dispositifs liberticides qui empêchera de nouveaux attentats. L’état d’urgence, c’est la suspension de nombreux droits démocratiques, la légalisation de mesures répressives de grande ampleur à l’égard de différentes couches de la population qui n’ont rien à voir avec ces attentats.

Nous refusons que le gouvernement profite de l’occasion pour interdire les mobilisations syndicales et écologistes à venir.

[Extrait – article complet à cette adresse]

2 Comments so far...

Paul Says:

16 novembre 2015 at 08:08.

@ Anne-Marie – C’est un drôle de type cet aristo de Villepin. Ce n’est pas la première fois qu’il a quelques éclairs de luminosité dans une situation bien obscure. Peut-être aurait-il été du bon côté de la balance au bon vieux temps de la « constituante » !

Leave a Reply

 

Parcourir

Calendrier

novembre 2017
L M M J V S D
« Avr    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catégories :

Liens

Droits de reproduction :

La reproduction de certaines chroniques ainsi que d'une partie des photos publiées sur ce blog est en principe permise sous réserve d'en demander l'autorisation préalable à (ou aux) auteur(s). Vous respecterez ainsi non seulement le code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957) mais également le travail de documentation et de rédaction effectué pour mettre au point chaque article.

Vous pouvez contacter la rédaction en écrivant à