18 septembre 2016

Bric à blog vieilli en fût de chêne…

Posté par Paul dans la catégorie : Bric à blog .

radical J’aime bien quand Fabrice Nicolino ouvre grand sa gueule. Un zeste de radicalisme ne peut pas faire de mal dans cet environnement meublé de chaises rembourrées. « Etre radical n’est rien d’autre… » (voir illustration). Je vous recommande ce texte auquel je souscris largement : « Qui a tué l’écologie ?« , repris sur le site « Le Partage » que je continue à suivre régulièrement. Il s’agit d’un extrait de son dernier livre. Moi je vous propose un extrait de l’extrait, histoire de vous mettre dans l’ambiance : « Leur baratin (NDLR : l’auteur parle des ONG environnementalistes), car c’en est un, consiste à pleurnicher chaque matin sur la destruction de la planète, avant d’aller s’attabler le midi avec l’industrie, dont le rôle mortifère est central, puis d’aller converser avec ces chefs politiques impuissants, pervers et manipulateurs qui ne pensent qu’à leur carrière avant de signer les autorisations du désastre en cours. » Enfin, chez nous en Rhône-Alpes, c’est le pompon. Avec notre nouveau président de région, son éminence Laurent Wauquiez, les choses ont le mérite d’être simple. Il est POUR tout ce pour quoi je suis contre, et il est CONTRE tout ce pour quoi je suis pour. Un contestataire radical, comme moi, mais pas du même bord, c’est clair. Du coup, même les opposants les plus modérés font figure d’extrémistes ! C’est la fête à tous les neuneus, de mon beaufre qui n’aime pas les bronzés, à mon beaufre qui adore flinguer tout ce qui bouge dans la nature. Tous les matins, ce brave Laurent se fait une infusion de césium, une inhalation de gaz de schiste aux particules fines et, quand il est un peu ramolli, il ne lui reste plus qu’aller se faire centerparkiser en observant à la jumelle les défenseurs de l’environnement se faire matraquer et enfermer dans des camps de rééducation par ablation des neurones contestataires. J’aime ma région.

arton10021-251bb Nul doute que ce brave Laurent est favorable à la liquidation de tous les services publics, la SNCF en premier lieu. En tout cas, ses potes du PS roudoudou travaillent dans le bon sens. Années après années, le dépeçage et la démolition programmée des transports ferroviaires continue. Ces derniers temps, ce sont les trains de nuit qui sont dans le collimateur. Je vous conseille de lire cet article : « La maldonne des sleepings« , publié sur l’excellentissime « Altermonde sans frontières » ou encore « Alternative à la voiture et à l’avion, les trains de nuit vont disparaître« , sur « Reporterre ». La Poste marchandise son activité de plus en plus ; la SNCF gère tout et n’importe quoi ; que va bien pouvoir vendre l’Education Nationale ? Ça ne devrait pas être difficile à trouver ! Voyager en chemin de fer dans l’Hexagone devient un luxe pour beaucoup, sauf pour ceux qui ont une totale disponibilité de leur temps et des amis dans toutes les villes pour venir les chercher à la gare. Les trains « pas chers » naviguent en effet entre des gares désertes à l’écart du monde ; faut bien trouver un moyen d’inciter les gens à s’y arrêter ! Bien sûr me dira-t-on, il y a des navettes, mais celles-ci coûtent parfois plus cher pour parcourir 20 km que le billet que l’on a payé pour relier deux « capitales » régionales. J’ai découvert qu’il y avait une pétition à signer pour les trains de nuit. Perso les pétitions je n’y crois pas trop, mais bon… voilà le lien. Le plus amusant c’est que l’on trouve des pétitions sur le même sujet dans d’autres pays européens. Comme quoi ce type de déplacement intéresse encore les touristes !

laurent-wauquiez Par contre, il y a une catégorie de nuisibles que notre bon Laurent aime bien, ce sont les chasseurs. Il leur promet monts et merveille pendant la durée de son règne et entend bien mettre ces arriérés d’écolos au pas. Les subventions votées à certaines associations comme la FRAPNA (Fédération Rhône Alpes de Protection de la Nature) ont subi un dégraissage éclair : crédits réduits de cinquante pour cent ; une vingtaine d’emplois menacés. Déshabiller Pierre pour faire plaisir à Paul. Je cite Philippe Meunier, l’un des adjoints de Wauquiez en région : « Ils (les chasseurs NDLR) le valent bien, comme dit la publicité. Car il y a deux façons de voir la ruralité, la préservation de la biodiversité, l’aménagement du territoire : soit on le voit du côté des bobos des villes, soit on discute avec les acteurs du monde rural qui connaissent le territoire parce qu’ils le pratiquent tous les jours et tous les week-ends lorsqu’ils chassent. » Tous aux abris ! Sachez, amis randonneurs et randonneuses, coureurs et coureuses, ramasseurs et ramasseuses de champignons, que vos gilets jaune fluo ne vous protègent nullement. Plusieurs personnes en ont fait l’expérience tragique dans notre région l’an passé. Cette année c’est bien parti, dimanche dernier des plombs sont déjà tombés dans le jardin. La meilleure c’est qu’à cause de la sécheresse et des dégâts causés par la pyrale du buis l’ouverture de la chasse a été repoussée de quelques jours dans le département voisin. J’espère que cet admirable Monsieur Laurent va prendre quelques mesures pour faire interdire le papillon. Non mais !

pic-noirL’une des raisons de la hargne des nouveaux princes de la région à l’encontre de la FRAPNA, c’est le fait que cette association n’ait pas voulu se ranger sous la bannière des défenseurs de la création du Center Parc de Roybon. Difficile de leur pardonner, d’autant que de ce côté-là, le projet est un peu en veilleuse. Sans doute le groupe Pierre et Vacances, outragé par les décisions de justice, espère-t-il quelques subventions supplémentaires… Mais ce n’est pas fini pour autant car, des camps de rééducation par le tourisme de masse, « on » (nos politiques) en veut de partout. La lutte continue donc ailleurs, dans le Jura par exemple. Le 22 septembre les élus des départements du Jura et de la Saône et Loire rencontrent les dirigeants du groupe Pierre & Vacances à Lons le Saunier. Il s’agit d’accélérer la mise en route du Center Parc prévu au Rousset. Selon le président du Conseil départemental du Jura s’adressant à l’assemblée générale de la Chambre de commerce et d’industrie : « Rien ne s’oppose à la venue de Center Parcs si ce n’est des manifestants professionnels… » Pour soutenir ces « manifestants professionnels » et éventuellement vous joindre à eux, vous pouvez obtenir toutes les infos nécessaires sur le site de l’association « le pic noir« . On peut se demander si les subventions versées par les pouvoirs publics pour encourager la réalisation de tous ces grands projets inutiles ne seraient pas plus utiles ailleurs… Le tourisme de masse permet essentiellement la création d’emplois précaires et sous-payés. Près de la moitié des postes de travail créés dans un Center Park sont liés à des activités de ménage et à des contrats à temps partiel très limités dans le temps…

voeux_pieux Bon, allez, je lui fous la paix à ce pauvre Laurent (ce n’est finalement qu’un politicard de plus et ses « confrères » de la gauche roudoudou ne valent guère mieux), car il y a d’autres sujets et surtout d’autres personnes plus intéressantes à connaître dans ce bas monde.  Je suis content car les publications ont repris avec un rythme plus soutenu sur le blog de Floréal. Parmi les pépites publiées cet été, je retiens le billet concernant la photo du curé espagnol « martyr ». Non seulement ce bouffeur de Républicains a été canonisé par le pape, après l’avoir été par les miliciens, mais, de surcroît, son icône a été vendue par les boîtes à souvenirs du village où il exerçait ses sévices, à des milliers d’exemplaires. Bienheureux soient les gogos… Mais qui était la personne figurant réellement sur l’image ? Je vous laisse le plaisir de lire le billet de Floréal et rigoler un bon coup. De là à ce que de nouvelles révélations viennent égratigner la réputation de Mère Térésa. On est mal barrés. Certains mécréants pensent qu’elle est surtout célèbre pour sa campagne anti-avortements et que ses « guérisons miraculeuses » relevaient du charlatanisme pur et simple. Moi je dis que ces gens-là sont des jaloux et des frustrés. C’est mal. Et puisqu’on est dans le fait religieux, je vous signale qu’il existe maintenant une appli qui permet d’allumer des cierges à distance moyennant une obole raisonnable. Si vous ne me croyez pas, vous pouvez remonter à la source. Autre possibilité aussi par un autre canal (dont je vous fournirai les coordonnées sur simple demande), vous pouvez acheter des indulgences en faisant un petit don à « la feuille charbinoise ». Nous sommes en relation directe avec la comptabilité du Paradis. Comme je ne suis pas un ingrat, je remercie au passage ma frangine qui m’a offert ainsi une occasion de m’enrichir dans la pureté spirituelle.

debout-dans-l-exil Cet été, je me suis plongé à nouveau dans la documentation concernant la révolution espagnole de 1936. Les parutions sur ce sujet sont nombreuses et les rayons des librairies bien achalandées commencent à se remplir. J’ai apprécié la réédition de « La tragédie de l’Espagne » de Rudolf Rocker parue aux éditions CNT – RP, mais aussi « Debout dans l’exil » de Michel di Nocera paru aux Editions Libertaires. Le rôle joué dans les Maquis par les Républicains espagnols et en particulier par les anarchistes a été d’une importance considérable, notamment dans le Sud-Ouest et dans le Centre. C’est de cet épisode assez peu connu de la seconde guerre mondiale en France que parle le livre de Michel di Nocera, particulièrement bien documenté. Pour ma part, je suis retourné faire une petite visite au camp de concentration d’Arandon, à côté de chez moi. Il est question qu’une plaque commémorative soit enfin apposée en ce lieu de mémoire. Enfin, disons que l’idée a été émise. Je verrais bien un texte genre « d’Arandon à Calais, la France terre d’accueil…« , mais je doute que les Zofficiels qui vont être contactés pour ce projet soient très enthousiastes ! Bref, pour la suite, je continue à piocher la question des Espagnols dans la Résistance…

Une chanson sympa pour boucler cette chronique de rentrée. HK et les saltimbanques… Beaucoup de bons textes ! le morceau choisi c’est : « Sans haine, sans armes, sans violence »… Un vœu pieu ? Je n’en sais vraiment rien, mais les interrogations sont nombreuses quant au moyen d’arriver à se débarrasser une fois pour toute de cette société nocive non seulement aux gorilles et aux bébés phoques mais aussi à l’être humain soi-même. Ne pas utiliser les armes de l’adversaire, ne pas se battre sur son terrain, choisir les occasions de confrontation… entre autres, paraissent des principes à appliquer. Là où je diverge, c’est qu’à un moment il faut pouvoir se défendre et l’on sait que nos adversaires n’hésitent aucunement à franchir la ligne rouge… Les grenades offensives ne font aucunement le distingo entre les non-violents et les autres. Portez-vous bien en profitez de la pause café pour relire « le sabotage » d’Emile Pouget.

 

NDLRillustrations : La photo numéro 1 est empruntée au site « Le Partage ». Les photos numéro 2 et 4 proviennent du site « Reporterre ». Si le journal le Monde le souhaite, je retirerai sans problème la photo numéro 3 ; j’avoue que c’est le manque d’imagination qui m’a conduit à ce piratage irrespectueux.

Post scriptoume – le « relookage » du site, appelé de mes vœux depuis quelques temps n’est pas au rendez-vous pour cette rentrée de septembre, mais les petites fourmis y travaillent activement. Y’aura du neuf avant le gel ou le dégel.

5 Comments so far...

Zoë Lucider Says:

18 septembre 2016 at 18:23.

Ah! Ah! le (très beau) faux curé sanctifié, j’adore ! Il suffit de mourir en martyr pour que tout mécréant file tout droit à la droite du Père qui êtes aux cieux.
Je suis désolée pour vous, le Wauquiez est grave, il annonce le mauvais tournant que nous risquons de prendre. Même si, j’en conviens, la gauche roudoudou était indigeste, nous n’en étions pas encore à ce degré d’ignominie. Quant aux chasseurs, ça y est, je recommence à craindre pour mes chats et j’ai découvert dans mon jardin il y a quelques jours un faisan, certainement déposé quelques jours auparavant pour servir de cible à ces connards. Bonne rentrée chère Feuille

Rémi Begouen Says:

21 septembre 2016 at 22:27.

Très riche billet, bravo, qui commence par un célèbre livre de Fabrice Nicolino, mais sans citer son blog « Planète Sans Visa », dommage!
Autre lacune, ce n’est pas son dernier ouvrage, puisqu’il y en a QUATRE depuis « Qui a tué l’écologie ? »:
-Itinéraire d’une goutte d’eau, textes d’un livre de photos signées Nicolas Van Ingen et Jean-François Hellio, éditions Plume de Carotte, 201117., éditions LLL, 2011
-Ma tata Thérèse10,11, illustré par Catherine Meurisse, éditions Sarbacane, 2012 ; album jeunesse
-La Vérité sur la viande, ouvrage collectif paru aux éditions Les Arènes, 2013
-Un empoisonnement universel. Comment les produits chimiques ont envahi la planète, Les Liens qui Libèrent, 2014
-Lettre à un paysan sur le vaste merdier qu’est devenue l’agriculture, éditions Les Échappés, 2015

(Je n’ai lu que « Un empoisonnement universel » : brrrrrr!…….)

Zoë Lucider Says:

21 septembre 2016 at 22:58.

J’avais écrit un long commentaire qui a disparu (probablement pas enregistré suite à mauvaise manip). Quelques petites choses : signé la pétition pour les trains de nuit dès sa sortie (je pratique beaucoup). Suivi les liens même si n’ai pas tout lu. Bien rigolé à l’histoire du saint communiste. N’ai pas allumé de cierge à distance . Quant à la révolution espagnole, j’avais rendu compte dans mon blog de quelques émotions à la découverte de la maternité d’ELne et à la lecture de « Pas pleurer » le livre de Lydie Salvayre. Mes amitiés à la Feuille.

Paul Says:

22 septembre 2016 at 15:56.

@ Zoë – Ça y est j’ai remis de l’ordre dans les commentaires et rectifié les exécutions péremptoires et injustifiées. En fait la seule modération pour l’instant sur ce blog consiste à virer les lots de spam qui arrivent tous les jours. Quand il y en a trop j’avoue que je ne balaie pas tous les contenus. C’est la faute à WordPress disait l’autre qui ne voulait pas se mouiller !
Bon La Feuille fait sa rentrée, avec quelques hoquets car éloigné de ma base habituelle j’ai un peu du mal à me connecter !

Paul Says:

22 septembre 2016 at 15:58.

@ Remi – Merci pour ton intervention, toujours instructive. En fait pour Fabrice Nicolino, je ne sais pas pourquoi j’ai buggé parce que j’ai lu son dernier sur les paysans et je sais bien que l’autre est paru avant. C’est l’âge sans doute… Les neurones qui partent en bouillie…

Leave a Reply

 

Parcourir

Calendrier

mai 2017
L M M J V S D
« Avr    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  

Catégories :

Liens

Droits de reproduction :

La reproduction de certaines chroniques ainsi que d'une partie des photos publiées sur ce blog est en principe permise sous réserve d'en demander l'autorisation préalable à (ou aux) auteur(s). Vous respecterez ainsi non seulement le code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957) mais également le travail de documentation et de rédaction effectué pour mettre au point chaque article.

Vous pouvez contacter la rédaction en écrivant à