31 janvier 2018

Merci not’bon maître !

Posté par Paul dans la catégorie : Humeur du jour; Vive la Politique .

Vraiment, dans le Macron, tout est bon !

 L’actualité des derniers jours montre à quel point les vieux et les futurs vieux on n’en a rien à foutre dans cette société où l’on n’a d’admiration que pour le pognon, la réussite individuelle et l’hyper consommation. Il paraît que nous sommes d’heureux privilégiés, nous les retraités… Contrairement à la courbe de progression du prix du carburant, des autoroutes, du gaz, du timbre, et de tant d’autres éléments budgétaires qui ne figurent pas dans le calcul du prix de la vie selon Monsieur Insee et ses larbins, nos pensions ont fait un bon pas en arrière. Grâce à la baguette magique de not’bon maître le réformateur en mouvement, elles ont retrouvé leur niveau de janvier 2012. L’augmentation de la CSG, sans la moindre compensation, a absorbé les vagues « mesures de rattrapage » de ces dernières années. Pour les salariés, comme aux yeux du gouvernement ils présentent encore un intérêt mineur, l’opération a été faite sous anesthésie : une petite baisse par-ci, une petite hausse parlà. On a même réussi à leur faire croire à une augmentation de leur pouvoir d’achat alors que les quelques euros qui se sont ajoutés à leur fiche de paie ne compensent même pas la hausse de prix de tout ce qui est relatif à leur transport sur leur lieu de travail. Pour la masse des retraités, l’opération s’est faite « à vif », après que les médias aux ordres les aient traités de privilégiés pendant quelques mois, ou quelques années pour certains. Autant vous le dire tout de suite, même si ce texte n’est pas une « lettre ouverte » (que j’aurais honte de m’abaisser à vous adresser), je considère tout cela comme parfaitement minable. En ce qui me concerne, j’espère que cette énième amputation de mon pouvoir d’achat aura permis d’offrir quelques cacahuètes aux patrons richards que vous avez cru bon d’inviter à Versailles. Je suis suffisamment modeste pour savoir que le résultat de votre hold-up ne permettra pas de payer de nouveaux radars à votre police ou de nouveaux missiles à nos avions de chasse chargés de maintenir la paix dans le monde. Même si je me perds un peu dans tous les « milliards » d’euros avec lesquels vous jonglez, je garde encore un certain sens des proportions.

Que je vous rassure tout de suite, votre prélèvement social supplémentaire ne m’oblige pas encore à m’adresser aux restaus du cœur. Sachez cependant que je comprends fort bien l’état d’esprit des retraités grecs pour lesquels ce genre d’opération d’ajustement a été réédité jusqu’à ce qu’ils perdent plus de la moitié de leurs revenus pour certains. Avec tous les braiments dont nous abreuvent vos laudateurs à propos de la reprise économique, j’espère que vous aurez le bon goût, dans notre pays, de réserver la préparation « à la grecque » aux olives noires que l’on peut encore acheter sur les marchés en quantité raisonnable. Pour ceux d’entre nous qui touchent les pensions les plus faibles, votre mesure « sociale » est encore plus difficile à avaler. Il est probable qu’à force d’amputation du pouvoir d’achat, le nombre de ceux qui se retrouvent à la rue parce qu’ils ne peuvent pas payer un loyer en ville va augmenter. Vous aurez alors plus de facilité encore à fustiger ceux qui dorment dans la rue « parce qu’ils le veulent bien » et surtout parce qu’ils ne sont pas séduits par le charme romantique de vos foyers d’hébergement. Si vous souhaitez venir dans notre verte campagne pour nous expliquer les bienfaits de votre politique, sachez que nous habitons pas loin d’un petit aérodrome. Je pense que vous n’aurez pas de mal à trouver un jet privé pour vous y conduire. Finalement, quand on peut disposer d’une certaine aisance financière, tous les problèmes logistiques peuvent se résoudre avec le sourire.

Pour conclure, je vous informe que je n’ai pas voté pour vous aux dernières présidentielles et que je ne le ferai pas non plus aux prochaines. Je n’ai pas voté du tout d’ailleurs car, lorsque la « démocratie » limite le choix des électeurs au retour de la peste brune ou au diktat des banquiers, c’est qu’elle est fort mal en point. D’autres personnes de ma connaissance se sont presque enthousiasmées pour votre candidature et ont cru bon de vous permettre de les représenter, tant il paraît que vous aviez des idées « novatrices »… J’espère qu’ils auront apprécié le caractère révolutionnaire de vos mesures. Prendre aux pauvres pour donner aux riches (que vous avez exonérés de toute « sur-imposition » pour ne pas les irriter) cela ne me semble pas vraiment novateur… D’autres ont eu ce genre d’idées en continu, bien avant votre avènement, presque depuis l’origine de l’humanité. Mais je suis rassuré car je vois que certaines de vos promesses électorales seront tenues au-delà de nos espérances : le démantèlement de feu les services publics, de la couverture sociale, de la garantie d’emploi (j’en passe et des plus mauvaises)… avance à grands pas. Sans doute pourriez-vous postuler pour le prix Nobel de l’innovation sociale ? Je vous soutiendrai : j’adore voir défiler des guignols couverts de rubans sur l’écran de ma télévision. Au fait, et la redevance audiovisuelle, elle augmente elle aussi ? Merci pour votre attention et à bientôt dans la rue si vous le voulez bien. Après tout, la date fatidique d’une certaine commémoration approche non ?

Leave a Reply

 

Parcourir

Calendrier

septembre 2018
L M M J V S D
« Juin    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Catégories :

Liens

Droits de reproduction :

La reproduction de certaines chroniques ainsi que d'une partie des photos publiées sur ce blog est en principe permise sous réserve d'en demander l'autorisation préalable à (ou aux) auteur(s). Vous respecterez ainsi non seulement le code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957) mais également le travail de documentation et de rédaction effectué pour mettre au point chaque article.

Vous pouvez contacter la rédaction en écrivant à