31 mars 2011

Bric à blog marsien

Posté par Paul dans la catégorie : Bric à blog .

Je vous concède que des petits bonshommes verts on n’en voit guère ces derniers temps. Le climat de notre bonne vieille terre ne doit pas inspirer les visiteurs de l’espace. Par contre des petits bonshommes en blanc avec des masques sur le visage on en a aperçu beaucoup (trop) au mois de mars et on n’a pas fini d’en voir si l’on se base sur les perspectives peu réjouissantes en matière de nucléaire. On ne parle guère, ou en tout cas pas assez, des employés volontaires ou non qui essaient encore de sauver le Japon du désastre en faisant don de leur vie à des industriels et des politiciens cyniques qui n’auront rien d’autre à leur offrir qu’une quelconque médaille sur leur cercueil… Ainsi que le suggère l’observatoire du nucléaire, il serait grand temps que les supporters français de cette source d’énergie calamiteuse fassent un petit geste à l’égard des employés de la centrale nucléaire de Fukushima en allant travailler à leur place par exemple ! Un petit extrait de l’article pour vous mettre en appétit : « En particulier, on ne voit pas pourquoi M. Sarkozy, un des pronucléaires les plus radicaux qui soient, serait exempté… d’autant qu’il se rendra au Japon dès ce jeudi. De la même façon, M Strauss-Kahn, grassement rémunéré pendant des années par EDF pour faire du lobbying pronucléaire, doit assumer et se rendre à Fukushima… »

Toujours dans le cadre de ce dossier nucléaire, je vous propose, pour compléter votre information sur les relations entre AREVA et Fukushima de lire cet article sur OWNI, média internet auquel j’ai déjà fait référence assez souvent et qui propose des études assez percutantes sur certains sujets. L’accident au Japon doit être aussi l’occasion de revenir sur les thèses développées par le collectif Negawatt… En lisant leurs analyses, vous comprendrez sans doute que nous ne sommes pas aussi enfermés que ça, « sans espoir d’en sortir à court terme », dans la nacelle nucléaire. Et puis ça change un peu, comme lorsqu’on se promène sur les pages du réseau « Sortir du Nucléaire » ou celles de la CRIIRAD, du discours compassionnel de nos médiazofficiels selon lequel « hors de l’atome, il n’est point de salut ».

Dans la série « certains sont lucides d’autres non », une brève parue sur nouvelobs.com, indique que trois cantons suisses vont officiellement demander à leur nucléairophile voisin français, l’arrêt de la centrale de Fessenheim, jugée particulièrement dangereuse à cause de sa vétusté. Entre nous soit dit, les habitants de Bâle ayant compris, eux, que les nuages ne s’arrêtent pas au frontière, on comprend qu’ils n’apprécient guère cette encombrante voisine à 40 km de chez eux. Il semble que chez nous, braves Français de l’Hexagone, l’anesthésie générale fonctionne encore pas mal, si l’on se permet de comparer la mobilisation des derniers rassemblements anti-nucléaires gaulois avec ceux d’Allemagne ou d’Italie. Je ne veux pas enfoncer le pieu là où ça fait mal, donc je ne vous donnerai pas les chiffres. Sachez en tout cas, et entre deux cocoricos bien vibrants, que la France est considérée, par plusieurs ONG (dont Privacy International) comme l’une des pires nations d’Europe en matière de libertés individuelles… Je pense que le vote récent des lois Hadopi et Lopsi (le nom est original mais il ne faut pas confondre avec Titi et Grominet – c’est beaucoup plus violent !) nous a permis de gagner quelques bonnes places dans le classement général. Je cite : « [La France] n’est pas loin d’être couronnée championne d’Europe des « États Surveillants ». Fichiers et pratiques intrusives sont en constante augmentation ; malgré le bon travail du régulateur et de la société civile, [ce pays] offre parmi les plus faibles protections d’Europe » et je vous invite à lire l’article complet, accompagné de cartes et tableaux détaillés. Si vous avez besoin d’une consolation, vous pouvez visiter le site « Nouvelles hors les murs » qui analyse de façon détaillée la situation en Grèce et transmet les informations sur l’actualité dans ce pays que nos médias racontent de manière pas toujours très… objective. Logique puisque, selon eux, « hors du capitalisme il n’est point de salut ».

De la Grèce à la Lybie, il n’y a qu’un bras de Méditerranée à traverser… et puis je ne vais pas tanner plus longtemps mes lecteurs/trices qui travaillent à EDF branche nucléaire, sont syndiqués à la CGT et sont convaincus de l’omnipotence du coq gaulois. Heureux soient ces braves gens qui sont persuadés que seul l’atome « privé » est dangereux… Lybie donc… Là aussi, l’histoire avait bien commencé et le scénario ressemblait à un conte de fées : révolte populaire contre un régime dictatorial, répression sanglante, intervention du philosophe charmant réussissant à convaincre le mari de la princesse qu’il fallait absolument intervenir… Comme de plus le mari de la princesse était le chef d’Etat de l’une des plus brillantes démocraties au monde, « la patrie des droits de l’homme qui a des papiers en règle », il ne lui restait plus qu’à appuyer sur la gâchette, ce qu’il avait fait sans tarder. A droite, à gauche (sauf quelques vilains petits canards surpris du fait que des bombes puissent apporter la liberté à quelqu’un), tout le monde applaudissait, plus ou moins gêné… On avait même droit à un morceau d’anthologie dans la bouche du vaillant combattant Mélenchon, expliquant doctement que nous allions laver la honte de la non-intervention en Espagne pour soutenir les Républicains en 1936 contre le coup d’état militaire franquiste. Notez bien que, ce coup là, il fallait oser ! Il faudra qu’un jour le leader maximo du Front de Gauche nous explique ce parallèle grandiose, en s’appuyant, si possible, sur des données historiques et politiques… En attendant, vous pouvez lire cet article de Nestor Romero sur la question. Il remet les pendules à l’heure pour ceux qui seraient tentés de baigner dans le « confusianisme » (nouvelle religion de certains hommes politiques). Petit à petit, le temps passe, et le nombre d’esprits lucides augmente… Je vous suggère de lire une autre analyse intéressante sur cette question de l’intervention en Lybie : il s’agit de celle de Gérard Filoche. Ce gars-là dit des souvent des choses intelligentes. On se demande ce qu’il fiche encore dans le même parti que le bellâtre du FMI. Notez bien que les textes que je vous invite à lire ne sont pas tous forcément sur la même « longueur d’onde ». Mon critère de choix dans le « bric à blog » n’est pas la propagation d’une doctrine juste, incontournable et universelle… L’idée que j’ai, c’est de sélectionner des textes qui ont le mérite de poser (à mes yeux) les bonnes questions. Cela ne signifie pas obligatoirement que les réponses fournies sont celles que j’aurai choisies, ou que j’adhère à la ligne politique de leur auteur.

Il n’est pas difficile d’avoir, sans l’aide d’une boule de cristal, une vision assez pessimiste de l’avenir. Peut-être est-il nécessaire d’ailleurs qu’on ait suffisamment la trouille pour se remuer les fesses maintenant avant qu’il ne soit trop tard sur tout les plans. Le blog S-EAU-S a eu l’excellente idée de publier à nouveau un texte de Fred Vargas datant de 2008, intitulé « Nous y sommes« . Honnêtement, je ne sais plus si je l’avais lu à l’époque, mais j’ai eu grand plaisir à le (re)découvrir. Je ne suis pas très objectif en la matière car je suis plutôt un « fan » des romans de Fred Vargas. Mais je crois que son texte, tant par son style que par son contenu, mérite d’être (re)mis à l’honneur. Contrairement à mon habitude, je ne vous ai pas sélectionné d’extrait car je trouve que la saveur et l’intelligence de ce « billet d’humeur » se situe dans sa globalité. Il serait par ailleurs dommage de limiter votre visite sur ce blog à la lecture de ce texte. S-EAU-S publie de nombreuses études intéressantes sur diverses questions écologiques.
Tant qu’on est dans les blogs et puisque l’intitulé de cette chronique suggère qu’on leur consacre un minimum de pixels, allez aussi faire un tour sur « Les échos de la gauchosphère« . Il est clair que j’ai une nette préférence pour la « gauche de combat » que pour la « gauche charlottôfrèze », et que le ton agressif des chroniques publiées m’a séduit.  L’arrêt du Webzine « Non de non » m’a frustré, et le seul « anarchie23″ ne publie pas assez de textes mordants pour assouvir mes besoins de défoulement.  Je suis donc de près le blog « Les échos de la gauchosphère » et je vous en reparlerai certainement. Quant à « anarchie23″, j’en ai déjà longuement causé. Je vous signale ce mois-ci  un texte sympa de l’universitaire québecois Normand Baillargeon (lui aussi a cessé de tenir son blog) . Le titre c’est : « l’anarchisme en une seule leçon« . Tout un programme. Ce texte est destiné à « ceux qui n’ont jamais vu la vie en noir » ! Comme dit ma voisine, « je ne fais pas de politique…, mais si j’en faisais… »

Au nom du Grand Zihou tout puissant, ce que j’ai été sérieux ce mois-ci, pour ne pas dire barbant ! Il faut dire que l’actualité, toute irradiante qu’elle soit, n’a rien de folichon. Pour me racheter, je vous propose de terminer non pas en musique, mais de façon humoristique. J’ai bien aimé « l’Ecole Normale Absurde » du docteur Duschmoll, un site que nous a signalé une copine et que nous ne connaissions pas. Comme rigoler un bon coup a le mérite de prolonger l’espérance vie, je vous indique le lien. J’avais raison de prévenir mes parents d’élèves que, « s’ils souhaitaient que leurs ouailles fassent carrière en passant par l’ENA, je les ferai redoubler à coup sûr… » Ces gens-là nous empoisonnent l’avenir ; vivement que le docteur Duschmoll prenne la direction de l’établissement officiel ! Une petite citation extraite des œuvres de cette sommité scientifique : « Soyons optimistes. Quand Fukushima aura irradié l’ensemble de la planète de plusieurs milliards de becquerels, nous allons émettre tellement de radiations dans l’Univers que des Extra-terrestres vont nous découvrir et venir nous sauver. »

4 Comments so far...

la Mère Castor Says:

31 mars 2011 at 16:44.

Tu n’as pas été rigolo, mais le mois de mars n’a pas été très folichon non plus. Va savoir ce que nous réserve avril.

Paul Says:

31 mars 2011 at 16:47.

@ Mère Castor – Tellement pas folichon que chaque fois que j’avais envie de me requinquer et de voir des jolies choses, je suis allé faire un tour chez toi ! Vrai que je ne commente pas à tour de bras, mais je lis, j’admire et parfois ça m’inspire. Même si je n’ai rien dit, j’ai bien vu les fourches en micocoulier sur l’une des photos du mois !

Zoë Says:

31 mars 2011 at 23:14.

C’est sûr. Pas chez moi qu’il fallait venir pour se requinquer, c’était pas non plus très réjoui. Et je ne me promenais pas beaucoup sur le web pour cause d’encombrement calendaire. me revoili, ravi de revoir la feuille. Merci pour les liens, notamment celui vers Fred Vargas. je partage votre goût pour l’écrivain indissociable de la personne.

Grhum Says:

5 avril 2011 at 21:16.

A propos de l’ENA, petite devinette :
Quelle est la différence entre un train et un énarque ?
Réponse : Quand un train déraille, il s’arrête

Sinon la lecture du roman Martiens, go home ! de F. Brown est assez divertissante. C’est complétement loufoque et délirant.
Le plus cocasse pour ma part, c’est que j’ai découvert que je suis né le lendemain de l’arrivée des martiens sur terre ! (1ère phrase du chapitre I !)

Leave a Reply

 

Parcourir

Calendrier

octobre 2014
L Ma Me J V S D
« sept    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Catégories :

Liens

Droits de reproduction :

La reproduction de certaines chroniques ainsi que d'une partie des photos publiées sur ce blog est en principe permise sous réserve d'en demander l'autorisation préalable à (ou aux) auteur(s). Vous respecterez ainsi non seulement le code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957) mais également le travail de documentation et de rédaction effectué pour mettre au point chaque article.

Vous pouvez contacter la rédaction en écrivant à