13 mars 2011

En France, le nucléaire c’est l’avenir !

Posté par Paul dans la catégorie : Feuilles vertes .

Nous on ne joue pas au mikado Monsieur !

Cessez d’écouter les prophètes de malheur ! Aucun problème nucléaire chez nous ! Nos ingénieurs sont les meilleurs ; nos dispositifs de sécurité sont inimitables ; nous sommes les seuls à posséder une ligne bleue des Vosges qui nous protège des radiations métèques. D’ailleurs, les livres de géographie vont être remaniés : les Vosges sont partout ! A l’Est, à l’Ouest, au Nord, au Sud ! La France est le seul pays au monde (depuis que nous sommes gouvernés sur le plan énergétique par les technocrates de l’école des Mines) à ne pas être affecté par la tectonique des plaques, à n’être traversé par aucune faille géologique, à ne pas être concerné par les mouvements d’humeur de l’écorce terrestre. Nos seuls volcans sont éteints et se contentent de produire des parcs d’attraction et de l’eau minérale. Jusqu’à preuve du contraire il n’y a jamais eu chez nous de raz-de-marée, de tempêtes ou d’incidents climatiques graves. Les rares météorologues qui prétendaient le contraire ont été virés… Le seul fléau qui menace la France c’est le nombre excessif de fonctionnaires et la lourdeur bureaucratique des procédures administratives de contrôle qui empêchent encore les bâtisseurs fous « d’EDF j’en Arêvé » de nous poser de mignons petits réacteurs si discrets et si peu polluants à droite et à gauche dans la campagne. Les rejets nucléaires, aucun risque, on sera tous morts d’un cancer à cause des pesticides avant que la moindre particule radioactive n’ait pu affecter nos cellules. Les déchets ? Quels déchets ? Il y a des tas de débouchés pour les déchets… Le recyclage c’est écologique en diable : les déchets on peut s’en débarrasser dans les matériaux de construction, dans les remblais, dans les obus…. le cas du dentifrice reste à l’étude. En ce qui concerne les substances un peu trop toxiques pour supporter d’être transformées en engrais à gazon, il reste les trous, les trous très profonds.. La France, ce pays admirable, en possède une quantité innombrable, et la ligne bleue des Vosges les met à l’abri de toute agitation sismique incontrôlée. Ne soyez pas inquiets, les médias vont se calmer et d’ici une dizaine d’années on vous passera des documentaires à la télé pour vous expliquer que, finalement, Fukushima, ce n’était pas si grave que ça et que les êtres vivants (?) se sont merveilleusement adaptés.

Ce qui compte, en matière de nucléaire, c’est la foi. Il faut y croire et serrer les fesses. Certes, par les temps japonais qui courent, il faut y croire un peu plus fort que d’habitude. Imaginez un peu le tort que ces bricoleurs du Pacifique qui ont construit leurs centrales avec les plans de « Système D » causent à nos représentants de commerce. Comment voulez-vous que nos valeureux démonstrateurs arrivent à convaincre des paysans indiens illettrés qu’un réacteur EPR ce n’est pas plus dangereux qu’un canard qui flotte dans une baignoire. C’est quand même pas de bol ! Au moment où une partie de l’opinion allait s’intéresser d’un peu plus près à cette autre saloperie que sont les gaz de schiste et oublier les tristes fûts bétonnés qui décorent l’Europe de l’Atlantique à l’Oural, voilà que Neptune et ses grosses vagues viennent mettre le bazar dans nos projets de développement du commerce extérieur ? Si l’on ne peut plus vendre des bombardiers à la Lybie, des matraques en Tunisie et des centrales nucléaires de partout… de quoi va-t-on vivre ? Ce ne sont pas les éoliennes, ces monstruosités polluantes et ruineuses, ou l’énergie solaire, ce jouet pour écologiste bobo, qui vont redresser la courbe hésitante des salaires des dirigeants de notre CAC 40 ! Ignoreriez vous par hasard, que ce précieux indice est classé au patrimoine mondiale de l’outrecuidance ? Vous moqueriez vous du rayonnement intellectuel et financier de notre patrie des droits de l’homme et de l’irradié ? Tout bon citoyen qui se respecte, c’est à dire qui n’a rien à se reprocher et n’est donc pas concerné par les projets de loi Lopsi 2, 3, 4 et 4 bis, se doit d’ignorer les mauvaises nouvelles temporaires qui nous proviennent du Japon. Ce qui compte, en matière de nucléaire, je le répète, c’est d’y croire (au pire en qualifiant ce choix énergétique de « pis-aller » – c’est très tendance au sein de la gauche roudoudou).

Nos sommités politiques et intellectuelles donnent l’exemple. Nos ministres, qui maitrisent parfaitement le dossier, ne craignent aucunement de s’exposer et font rempart de leur corps à d’éventuels problèmes…. Madame Kosciusko Morizet ira sans doute passer ses prochaines vacances à quelques centaines de kilomètres au Nord de Tokyo, dans un lieu paradisiaque qui se nomme Fukushima… Pour Monsieur Eric Besson, il n’est pas plus dangereux de vivre dans cette région-là que de piloter un caddy dans un supermarché : « un accident grave mais pas une catastrophe nucléaire« .  Il ne faut pas « sonner un tocsin qui n’existe pas. A ce stade, nous ne sommes pas dans une configuration de Tchernobyl« , en Ukraine en 1986, a-t-il insisté. Il en connait un rayon à ce sujet puisqu’il réside dans la Drôme et se baigne couramment dans les eaux de refroidissement du parc nucléaire qu’abrite son département. Ses plats préférés ce sont les omelettes aux champignons sauvages du LubEron et les infusions de thym sauvage cueilli dans les montagnes corses. Il faut « dire et redire à nos concitoyens que toutes les centrales (françaises) ont été conçues en intégrant les risques sismiques et d’inondation« . Vous voyez bien que les propos de ma chronique concernant la ligne bleue des Vosges n’ont rien d’excentrique ! Je ne fais que répéter les propos des singes savants qui nous gouvernent. A mon grand regret MAM n’a encore rien dit, mais elle a une excuse : elle est en villégiature pour une quinzaine à Tarnac. Le Prince Sarkozy ne s’est pas encore exprimé à ce sujet, mais il est engagé dans une partie de wargame avec la Lybie qui lui squatte les deux encéphales… Espérons que Madame Carla n’oubliera pas de faire un don à l’association des futurs petits irradiés de Fukushima.

Pour conclure ce billet, je vous avancerai un dernier argument choc concernant la sécurité – argument qui ne manquera pas de séduire nos lectrices et nos lecteurs passionnés de numérologie : le Japon possède 55 réacteurs nucléaires alors que la France en aligne 58 et toute la différence est là. Pourquoi ? C’est très simple ! Décomposez 58 en 5 et 8. Ajoutez les deux nombres : 5 + 8 = 13. Treize c’est de bonne augure vous ne croyez pas ? En cas d’expansion du parc français, il faudrait mettre en chantier un nombre adéquat de réacteurs : on pourrait, par exemple, en construire 27 autres, parce que 85 ça marche aussi ! J’espère que la vague montante des technocrates de l’ENA et des Mines planchent sur la question. Je ne voudrais pas confier mon avenir à des gens qui ne sont pas d’authentiques serviteurs de la foi… Et puis n’oubliez pas ! Pas de nucléaire, pas de clim !

Un riverain de Malville, Cruas et Bugey, le triangle sacré des Charbinitudes.

9 Comments so far...

patrice Says:

13 mars 2011 at 09:58.

Ce matin j’ai entendu à la radio( france inter), un député d’Europe Ecologie dire que nous entendons toute sorte de scientifiques nous donner des renseignements dans un sens puis dans l’autre.
Exemple j’avais entendu que le risque d’explosion était faible car les réacteurs étaient arrêtés et qu’ils étaient confinés.
Si les lobies( zut je ne trouve pas la bonne orthograffe!!!!) du nucléaire et du pétrole ne faisaient pas autant de contre information, les sources d’énergies autres seraient plus développées.

Clopin Says:

13 mars 2011 at 10:41.

J’avoue que le commentaire précédent me laisse perplexe. Il faut savoir trier les scientifiques : Allègre et Charpak se sont vendus au lobby X-Mines pro-nuke mais Hubert Reeves et d’autres sont plus indépendants…
A part ça, je signe des 2 mains ton article, le dessin que je t’ai envoyé résume bien ton article : ce n’est peut-être pas un hasard…
Un riverain de Palluel et Penly qui n’a rien à craindre des tsunamis, d’abord !!
Y’a les falaises !

L'Étrusque Says:

13 mars 2011 at 12:18.

Effet collatéral du nucléaire nippo-parisien :
Luberon devient Lubéron…
Snif…

JEA Says:

13 mars 2011 at 13:28.

Evidemment, le Japon étant une île, les centrales nucléaires n’ont pu être posées le long de frontières telle celle de Chooz, comme un doigt français planté dans le ventre de la Wallonie…
Et, si vous le permettez, une pensée pour les femmes de Plogoff qui empêchèrent les techno-sorciers d’empoisonner leur coin de Bretagne…

la Mère Castor Says:

13 mars 2011 at 18:18.

Saine colère, mais que faire ?

Paul Says:

13 mars 2011 at 20:38.

@ tous : Bon, je vois… Il suffit que je tourne le dos cinq minutes et les commentaires se multiplient. Merci pour vos précisions. Pour la solution à apporter aux problèmes il y en a une qui est simple : j’enlève le « é » à Luberon pour ne pas irriter le Front de libération local. Pour ce qui est du nucléaire, de la future exploitation des gaz de schiste, des âneries que l’on débite sur l’éolien, de l’absence manifeste de crédits pour des recherches dans des domaines alternatifs moins dommageables pour la planète, de la publicité permanente à consommer toujours plus quitte à lessiver notre petit monde… On peut déjà gueuler, bien fort, qu’on n’est pas d’accord, qu’on en a marre du mensonge permanent, de la dictature du fric… C’est gentil mais ça soulage. Aller plus loin c’est possible aussi mais ça demande plus de place pour développer qu’un simple commentaire.
Je rajoute le joli dessin envoyé par Clopin pour illustrer la fin de l’article.

Paul Says:

14 mars 2011 at 09:04.

Un premier complément à l’article… Une brillante déclaration du Sieur Guaino conseiller du Prince : « l’incident nucléaire » survenu au Japon ne devrait avoir aucun effet négatif sur la filière française… « Je dirais même le contraire puisque précisément la France s’est surtout manifestée par son souci de la sécurité »…. « Ça devrait plutôt favoriser notre industrie nucléaire par rapport aux industries d’autres pays où la sécurité est passée au peu plus au second plan. »
J’espère que lectrices et lecteurs du blog apprécieront ces savoureuses déclaration à leur juste valeur…

Sylvain Says:

4 avril 2011 at 19:24.

Ah bon le nucléaire est dangereux?

Paul Says:

4 avril 2011 at 20:04.

@ Sylvain – Uniquement les radiations étrangères, celles qui sont produites par des incompétents qui font leur marché ailleurs que chez Sarkoreva…

Leave a Reply

 

Parcourir

Calendrier

novembre 2017
L M M J V S D
« Avr    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Catégories :

Liens

Droits de reproduction :

La reproduction de certaines chroniques ainsi que d'une partie des photos publiées sur ce blog est en principe permise sous réserve d'en demander l'autorisation préalable à (ou aux) auteur(s). Vous respecterez ainsi non seulement le code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957) mais également le travail de documentation et de rédaction effectué pour mettre au point chaque article.

Vous pouvez contacter la rédaction en écrivant à