8 décembre 2007

Vous avez le bonjour des Ursulines !

Posté par Paul dans la catégorie : le verre et la casserole .

Journée pluvieuse, fin d’après-midi bien grise, ce qui est fréquent en automne dans notre bon « Pays des couleurs » – puisque c’est ainsi que se nomme notre charmante région – deux alibis au moins pour aller faire un petit pèlerinage dégustation dans un lieu dont nous avons entendu parler à plusieurs reprises : la brasserie artisanale du couvent des Ursulines à Crémieu.

biereetiquette.jpg Nous n’avons aucun mal à trouver l’endroit car nous avons déjà fait du repérage un jour où, malheureusement, c’était fermé. Nous nous dirigeons donc d’un pas (encore sûr) vers le comptoir de la brasserie et nous sommes accueillis dans un vaste local par une personne absolument charmante. Petite déception, notre hôtesse ne semble pas vouloir croire que nous arrivons munis d’une ordonnance pour une dégustation complète. Le verre à la main, nous bénéficions d’une visite guidée explicative – visite au cours de laquelle, je tiens à le préciser, bien que nous parlions beaucoup, nous n’aurons jamais soif !

bierecuve.jpg Petit historique du local, qui à lui tout seul justifie déjà le déplacement. Nous sommes dans le couvent des Ursulines, installées à Crémieu au XVIIème siècle, plus précisément à l’intérieur de l’église qu’elles ont fait construire dans leur propriété. Le bâtiment a connu une destinée un peu singulière : la Révolution ayant chassé les religieuses en 1792, la construction a servi tour à tour (et dans le désordre) d’entrepôt, d’usine à chaussures, d’école laïque (l’une des premières du département de l’Isère, paraît-il) et finalement de brasserie. Je trouve que ce dernier usage est une très bonne reconversion pour une église : plafonds élevés permettant aux cuves de prendre leurs aises, murs épais garantissant une certaine fraîcheur en été, un concept à étudier de façon beaucoup plus systématique lors du prochain soulèvement populaire ! D’importants travaux ont été nécessaires pour réhabiliter les lieux et les rendre habitables pour les humains et le matériel de brassage en bel inox brillant qui y a été installé.

Notre hôtesse nous explique les différentes étapes qui permettent la transformation du grain d’orge, assez banal à l’origine, en un succulent breuvage, tel celui qui coule dans nos palais. Au fur et à mesure des commentaires, nous prenons connaissance du catalogue hiver de la brasserie : une blonde très légère (qui ne manque cependant pas de personnalité), une dorée, une ambrée (exquise), une brune et une bière de Noël (quasi impérative en cette saison). J’ai un petit faible pour la brune qui a le mérite d’échapper au goût souvent trop caramélisé de ses consœurs industrielles, et qui développe un fort arôme de céréale torréfiée particulièrement plaisant au palais. La bière de Noël ne me laisse pas un souvenir inoubliable, mais il faut dire que je ne suis pas fanatique des bières aromatisées. Une bière blanche figure au catalogue d’été, mais nous n’avons pu la déguster car il paraît que décembre ce n’est plus l’été… La bière produite à Crémieu n’a pas le logo « AB » (pour l’instant) mais ce sont des céréales issues de culture biologique qui sont utilisées pour le brassage et aucun autre ingrédient que le malt d’orge, le houblon, la levure et un soupçon de sucre, n’entre dans la recette de fabrication (sauf pour la bière de Noël bien sûr !)

bieretampon.jpg Nous n’avons pas eu la chance de rencontrer Olivier Bourgaud, le passionné qui est à l’origine de ce projet, mais ce n’est que partie remise car je sens que ce couvent va devenir un lieu de pèlerinage quasi obligatoire dans la région. La micro brasserie a ouvert au début de l’été 2007, après plus d’un an de travaux, et elle connaît un succès croissant. Toute une dynamique de projets se met en place : des concerts sont proposés par exemple aux dégustateurs de bière, une fois par semaine. Le local peut accueillir une cinquantaine de personnes et semble avoir une très bonne acoustique !

Lors de votre prochain passage dans la région, n’oubliez pas de nous demander une petite visite accompagnée. Nous vous ferons connaître aussi, par la même occasion, la bouquinerie de notre amie Claire, qui se trouve à quelques dizaines de mètres du lieu de culte…

NDLR Les illustrations de cette chronique ont été « volées » sur le site internet de la brasserie. J’espère que les propriétaires voudront bien me pardonner. Dès que possible, nous publierons un reportage photo sur les extérieurs…

Leave a Reply

 

Parcourir

Calendrier

juillet 2022
L M M J V S D
« Juin    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Catégories :

Liens

Droits de reproduction :

La reproduction de certaines chroniques ainsi que d'une partie des photos publiées sur ce blog est en principe permise sous réserve d'en demander l'autorisation préalable à (ou aux) auteur(s). Vous respecterez ainsi non seulement le code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957) mais également le travail de documentation et de rédaction effectué pour mettre au point chaque article.

Vous pouvez contacter la rédaction en écrivant à