24 mai 2013

Malgré la pluie…

Posté par Paul dans la catégorie : Notre nature à nous .

Certes, c’est un peu un marronnier, comme on dit dans le jargon de la presse, mais, chaque année, chez nous (et chez d’autres), au printemps (?), la nature se met en beauté.  Voici quelques instantanés fraichement saisis dans notre environnement immédiat ces derniers jours. L’avantage des photos c’est qu’on peut les regarder à l’abri, sans avoir besoin d’un gros pull-over et d’un imperméable. Et puis, comme ça, on se dit que l’arrivée des beaux jours (?) c’est quand même la fête. Si vous aimez voir la nature en grand, vous pouvez toujours cliquer deux fois sur les vignettes ; cela vous évitera de vous abimer les yeux. Pour revenir en arrière, le mieux c’est sans doute de faire marche arrière grâce à la touche du clavier prévue pour. Quelques précisions sur les photos après l’exposition.

[de gauche à droite et de haut en bas] – Excusez le manque d’originalité !

1 – 2 – Depuis que nous avons adopté un climat typiquement britannique, Hostas et Heuchères sont à la fête. Il y a des années qu’elles n’ont pas été aussi resplendissantes.
3 – 4 – La même remarque s’applique aux érables japonais. Je pense qu’ils apprécieraient quelques degrés supplémentaires. Notez le rouge magnifique de l’acer palmatum « Ruby Star », très décoratif.
5 – La pause lecture au pied du chêne, en admirant le rouge des photinias et le rose des Kolwitzias, c’est raté – pour l’instant.
6 – 8 – Les haies plantées il y a cinq ou six ans ont maintenant belle allure. Les floraisons se succèdent les unes aux autres pour le plus grand plaisir des yeux.
7 – Une belle association de couleurs : spirée, berberis, Millepertuis et en arrière-plan les grappes de fleurs jaunes toxiques de la cytise.
9 – Le cryptomère du Japon peut atteindre une vingtaine de mètres de hauteur. Le nôtre commence à avoir belle allure. Au printemps les aiguilles de cet arbre changent de couleur et passent du brun rouille au vert tendre. Elles sont très douces au toucher… Tout pour plaire !
10 – La douceur, par contre, n’est pas la principale qualité de l’Araucaria. Celui du parc continue son développement géométrique, étage après étage, année après année. Il semble particulièrement heureux, sans doute parce que nous nous approchons des températures de la Cordillère !
11 – Belle couleur aussi pour le Gleditsia doré. Heureusement, ce févier-là est sans épines.
12 – Magnifique floraison pendant un mois complet pour le Viburnum Plicatum (un éminent représentant de la famille des Viornes auxquelles je consacrerai une petite chronique botanique un de ces quatre).
13 – Nouveau venu dans le parc, et dans la collection d’érables, un acer carpinifolia (érable à feuilles de charme). Ses couleurs printanières sont charmantes elles aussi.
14 – Le chêne du Liban, planté depuis une dizaine d’années, commence à avoir une belle forme et à offrir un peu d’ombrage.
15 – Pour finir, c’est la fête aux cousins d’Arsène, du moins pour ceux qui ont échappé à leurs redoutables ennemis gluants.

J’espère que ces quelques vignettes lumineuses et colorées vous permettront d’échapper à la grisaille ambiante, que ce soit dans le ciel ou dans les journaux !

5 Comments so far...

la Mère Castor Says:

24 mai 2013 at 14:19.

c’est un très bel échantillonnage (nous avons les même Heucheras, incroyable, non ?) qui a, curieusement, presque des couleurs d’automne.

Paul Says:

25 mai 2013 at 08:21.

@ Mère castor – Belles heuchères effectivement, et belles hostas. Ces deux plantes ne semblent avoir comme problème que l’amour des rats pour leurs bulbes et, en ce qui concerne les hostas plus particulièrement, l’amour des limaces et des escargots pour leur feuillage tendre. Du côté des rats ça va un peu mieux pour l’instant que l’an dernier : ils doivent être occupés à apprendre la vie en apnée, vue l’état des sols…

Patrick MIGNARD Says:

25 mai 2013 at 13:25.

Si je vous montrais mes plants de tomates aujourd’hui, vous pleureriez !… Je n’en ferai donc rien ! ! ! !

Paul Says:

25 mai 2013 at 20:00.

@ Patrick – Les miennes de tomates ont un comportement très tendance… Je produis mes plants sous serre. Chaque fois que j’envisage de sortir un de ces plants pour l’installer à sa place définitive, il se met à hurler de terreur, à se recroqueviller, à s’emmêler avec ses voisins, bref à faire de la résistance non-violente. J’attends avec impatience le matin où, au milieu des petits pots, se dressera la pancarte « indignées nous sommes ! »

Patrick MIGNARD Says:

25 mai 2013 at 20:44.

Je comprends bien,… il faut attendre pour planter, la terre est trop froide !

Cette année j’ai des cerises (l’an dernier gel sur les fleurs),… mais quoique rouges, elles sont sans goût, gorgées d’eau… Décidément c’est la crise à tous les niveaux !

Leave a Reply

 

Parcourir

Calendrier

septembre 2018
L M M J V S D
« Juin    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

Catégories :

Liens

Droits de reproduction :

La reproduction de certaines chroniques ainsi que d'une partie des photos publiées sur ce blog est en principe permise sous réserve d'en demander l'autorisation préalable à (ou aux) auteur(s). Vous respecterez ainsi non seulement le code de la propriété intellectuelle (loi n° 57-298 du 11 mars 1957) mais également le travail de documentation et de rédaction effectué pour mettre au point chaque article.

Vous pouvez contacter la rédaction en écrivant à